201410.040

Conseil de Prud’hommes: audience de conciliation, l’avocat n’a pas besoin de mandat.

Lors de la conciliation, il était demandé à l’avocat  de justifier d’un mandat pour concilier lorsqu’il intervenait dans l’intérêt du défendeur absent (le plus souvent l’employeur qui est le plus souvent défendeur dans les dossiers prud’homaux), les avocats demandaient à leur client de leur donner un document qu’il nommait « pouvoir ». Le 8 septembre 2014, la…